Vu sur un parking de supermarché : « Merci de réserver cette place aux futures et jeunes mamans ».

Je vous demande de saisir toutes les instances juridiques possibles pour faire condamner cette manifestation du nazisme le plus odieux.

1. C’est sexiste : Il n’y a pas que les femmes qui véhiculent leurs enfants. Les hommes aussi sont parfaitement capables d’aller faire leurs courses avec leurs enfants. Les hommes ont eux aussi besoin de places plus larges pour le maniement des poussettes, or il n’y en a pas sur ce parking.

2. C’est homophobe : Les parents gays apprécieront cette discrimination.

3. C’est transphobe : Depuis quand seules les femmes sont susceptibles d’être mamans ?

4. C’est patriarcal : Non, une « future maman » n’existe pas, il n’y a que des mamans ou des papas. Être enceinte n’est aucunement la preuve qu’on est une supposée « future maman » dans la mesure où nul n’est en droit de présupposer que la personne enceinte va poursuivre sa grossesse. D’une part, tant qu’il n’est pas né, on ne parle pas d’enfant mais d’amas de cellule plus ou moins développé. L’IVG, l’IMG, vous connaissez ? Allô ? D’autre part, appeler « future maman » une personne enceinte est un discours oppressif assignant la personne concernée à une responsabilité et un rôle social de maternité ; bonjour les conventions ultracatholiques.

5. C’est stéréotypique : Le pictogramme représente une personne en robe. Cf point n°3.

6. C’est hétéronormatif et réactionnaire : L’usage du rose en dit long sur les conventions genrées liées au féminin.

Publicités