Obertone parle de 200 viols par jour. Le Tribunal Révolutionnaire, incommodé, a préféré discréditer le messager pour ne surtout pas parler de son message (il n’est pas des nôtres donc cet homme est dangereux).

En revanche, si on identifie très clairement d’où vous venez, tout peut être dit. Quand le FN dénonçait les prières de la rue Myrrha, le Tribunal Révolutionnaire affirmait que c’était faux, que c’était un mensonge, qu’une telle situation relevait du fantasme extrémiste. Quand il fut impossible de taire le réel et de cacher la situation, alors le Tribunal Révolutionnaire déclara que tout le monde était parfaitement au courant, que ça se savait depuis très longtemps, et que d’ailleurs c’était la faute du FN et de ses idées qui créent un climat hostile à la construction de mosquées.

Quand on s’appelle Laurent Obertone, on est un ennemi du Tribunal Révolutionnaire, donc tout ce qu’on dit est faux. En revanche, quand on s’appelle Homo Festivus on peut parler de tout ce qu’on veut, évoquer les catastrophes bien réelles de notre quotidien – pourvu, bien entendu, qu’on en tire des conclusions les plus délirantes possibles.

L’opération « Mettez du rouge » [Cliquez ici >>>] parle de 250 viols par jour et cite ses sources. Mais attention : Obertone continue d’avoir tort ! Pourquoi ? Parce qu’Obertone considère qu’un type qui a été condamné à la prison doit aller en prison. Quel fou. Quel dangereux bonhomme. Quel fasciste. « Mettez du rouge » propose une VRAIE solution à ces chiffres scandaleux, une solution sans fascisme, une solution sans répression, une solution sans stigmatisation, une solution sans sous-entendu nauséabond, une solution qui n’attise pas les haines, une solution ancrée dans le réel, une solution de société adulte et responsable, une solution qui respecte complètement la dignité des victimes – mais aussi celle des violeurs qui sont eux aussi ne l’oublions pas des victimes d’une société injuste – : faire le serment de s’engager concrètement contre ce mal en postant une photo de soi avec du rouge à lèvres. J’ai oublié de préciser : c’est à l’adresse des messieurs. Un flashmob incantatoire sur internet. Voilà comment nous arrêterons les violeurs et leurs odieux agissements, voilà comment nous consolerons les victimes. Avec un geste fort. Ferme. Résolu. Déterminé. Implacable. Efficace. Digne.

MettezDuRouge

Publicités