« Il reste moins d’un mois pour les débuts du Mundial du Football en Afrique du Sud. Une assemblée extraordinaire de marabouts et de Grimbateurs africains se tiendra bientôt, et il semble que beaucoup de joueurs et de pays, et même de spectateurs, comptent sur eux pour donner un peu plus de mystique aux équipes africaines. S’ils se réunissent, c’est que ces grands devins veulent être rémunérés ; par qui ? avant ou après les résultats ? »
Source
>>>

« En Afrique, la sorcellerie d’avant-match est largement répandue, du moins largement connue, et tolérée. Pour les dirigeants des équipes, recruter de bons joueurs ne suffit pas. Savoir, par des conseils avisés, dénicher la perle rare de marabout ou de féticheur, est d’une importance majeure, d’où dépendront en grande partie les succès de l’équipe.
[…]
Dans de nombreux pays du continent, les pratiques occultes sont bien ancrées au sein du football.
Au Cameroun, par exemple, Les équipes affectent une part de leur budget à la  » préparation psychologique des joueurs « , appellation qui recouvre les services rendus par les féticheurs et sorciers. Un ex-président du club du Canon de Yaoundé avait admis à la radio nationale que des sommes considérables étaient allouées aux marabouts, et ce au dépend des primes des joueurs.
Au Bénin, berceau du vodou, il existe même un couvent réputé pour la préparation mystique des équipes et des joueurs.
De célèbres noms du football africains seraient très fréquents dans ce village, situé à 70 km de Porto-Novo, où ils se rendraient régulièrement pour se protéger et être, une fois sur le terrain, dans les bonnes grâces des Dieux du football. »
Source >>>

Comment voulez-vous sortir du Tiers-Monde économique, politique et social si vous ne commencez pas par sortir du Tiers-Monde spirituel, intellectuel et culturel ?