J’adore lire le blog de Jean-Pierre >>>. Dernièrement, il se plaignait de l’orientation que prend selon lui la Justice française :

« On va vers une justice qui dira le droit, qui tranchera et fera preuve d’autorité comme le dit la ministre de la justice, mais pas d’une justice qui , comme elle le faisait depuis 30 ou 40 ans, tentait de contribuer à reconstruire une situation familiale dégradée. »

Ahahahahahah, je me marre. « Reconstruire une situation familiale dégradée ». Voulez-vous m’expliquer, cher Jean-Pierre, en quoi la « situation familiale dégradée » est un sujet de plainte ? Et en quoi la situation de « famille non-dégradée » serait un sort plus enviable ?

Voilà trente ou quarante ans que les obédiences progressistes de toutes espèces – et en premier lieu la Maçonnerie – font tout pour ringardiser et démolir le schéma familial « non-dégradé » [vous savez, le vieux modèle du couple marié, la famille unie, solide, traditionnelle, soudée, avec des enfants issus de ce seul mariage, ce carcan moisi et réactionnaire qui étouffe l’épanouissement personnel] , pour lui substituer le Pacs, la reconnaissance du concubinage, le divorce-o-matic, la consécration des mères célibaires débordées et dépressives, bientôt le mariage homosexuel, le tout sur fond de tolérance muette de la polygamie en France ; et vous voulez nous faire avaler que vous vous mettez soudain à déplorer des effets dont vous n’avez jamais cessé de chérir les causes ? D’un côté l’État décourage le modèle familial, et de l’autre il dépense une énergie folle à devenir la Mater Misericordiae des enfants de ses propres désastres…

Bref, toujours est-il que parmi ses commentateurs, de fil en aiguille, une certaine Annie en vient à écrire ceci :

« 2009 Quoi de neuf ??? RIEN Q DU VIEUXx !!!
???
au nom du père du fils (ou de la fille) et du Saint Esprit : AMEN…
Et quand je dis au nom du père (de la mère aussi) : point de seXisme etc (…)

amen… »

Ne me demandez pas dans quelle mesure la maîtrise de son langage et de son raisonnement touche au domaine de la pathologie cognitive. En tout cas je n’ai pas résisté au plaisir de lui répondre ceci :

« Annie,
Oui, allons plus loin, au nom du/de la Père/Mère, du/de la Fils/Fille, et du/de la/des Saint-e-s Esprit-e-s.

Notre Père/Mère
Qui êtes aux Cieux
Que votre/vos Nom-s soi-en-t sanctifié-e-s
Que votre règne vienne selon le suffrage universel démocratique égalitaire et citoyen
Que votre volonté soit faite selon les élus locaux, les partenaires sociaux et les éducateurs de quartiers sur la Terre comme au Ciel sans discrimination à l’embauche
Donnez-nous aujourd’hui notre pain de chaque jour selon un menu à la fois halal et casher pour ne froisser aucune sensibilité religieuse
Pardonnez-nous nos offenses à l’encontre du Débat Citoyen
Comme nous pardonnons aussi à ceux et celles qui nous ont offensé-e-s parce que nous ne sommes jamais assez tolérant-e-s et ouvert-e-s d’esprit-e-s
Et ne nous laissez pas succomber à la tentation de l’abstention ou du vote extrême, voire au non-triage des déchets les jours de fêtes solidaires subventionnées par le Ministère de la Diversité Obligatoire
Mais délivrez-nous du Mal
Amen. »

On rigole comme on peut.

Publicités