J’ai découvert grâce à Woland l’existence du blog « Je vais bien, merci / Les filles des 343 salopes« . Son ambition : affirmer haut et fort que l’avortement n’est pas du tout traumatisant, témoignages à l’appui. J’y avais déposé, en guise de commentaire, l’URL d’un site aux vues divergeantes. Le commentaire a été effacé, et j’ai reçu un mail m’en informant. Après quelques échanges très brefs avec une des responsables du site, j’ai finalement reçu cette dernière réponse :

« Exerce ta liberté d’expression ailleurs, pas chez nous. »

Si vous voulez jeter un œil au site en question, c’est par là >>>
Mais ne vous avisez pas d’avoir un avis ou un témoignage contraire au leur, ça va les fâcher tout rouge. La Vérité sans la Liberté, ça s’appelle la Pravda.

+++

Un certain Joël-Didier Engo est à la tête de l’association « Nous pas bouger » qui, comme son nom l’indique parfaitement, s’occupe de …migrants et de nomades. Je ne résiste pas à l’envie de publier ce petit visuel qui apparaît dans un de leurs article, promouvant le métissage politique, et sur laquelle …n’apparaît aucun métis.

On peut donc afficher publiquement des programmes politiques raciaux en France, c’est merveilleux. Surtout quand on sait que les races n’existent pas. Il va de soi qu’une telle association baigne dans la subventionnite ordinaire. Hop, 4500 euros dans la popoche. Merci qui ? Nous remercier contribuables Paris !
Le site est ici >>>

+++

Un ami m’informe que le PSG a lancé une grande campagne « Les débiles parlent aux débiles ». Je vous laisse admirer le travail, petite merveille de pédagogie, de communication et d’esprit sympa, qui prouve combien le niveau monte, et que, globalement, le bilan du progressisme est positif.

L’histoire ne dit pas si la campagne se sensibilisation s’accompagne d’une distribution de nounours et de biberons à l’entrée du stade, et de câlins gratuits à la mi-temps.

+++

Et je découvre grâce à un autre ami cet ébourriffant article du Point :

Nous y apprenons donc qu’il existe des gens « génétiquement plus riches que d’autres ». Si ce n’est pas une apologie de la hiérarchie raciale, je ne sais pas ce que c’est. C’est sans doute ce qu’on appelle « la libération de la parole raciste ». Et c’est dans Le Point, hein, pas dans un torchon national-socialiste. On apprend en outre qu’au contact des übermenschen subsahariens, nous afons une okkasion inezpérée d’enrichir nos kromosomes, ach ; ce ki nous permet d’enfisacher enfin la République de Mille Ans dont a besoin le Noufel Homme Zupérieur !

+++

Mais à part ça, tout va très bien, tout va très bien.

About these ads