Lu sur Yahoo Actualités :

Le Ministère du Tourisme ne s’attendait pas à déclencher une telle tempête diplomatique. Son dernier rapport provoque en effet la colère du MRAP et de SOS Racisme, qui dénoncent conjointement dans leur dernier communiqué une politique touristique jugée « nauséabonde, réactionnaire, et stigmatisante. » Et envenime quelque peu les amitiés qu’entretient traditionnellement l’hexagone avec ses voisins et ses visiteurs les plus fidèles…

Tout commence lorsque le ministère de Frédéric Lefebvre rend public son rapport annuel au mois de mai, un document de près de cent cinquante pages notamment destiné aux instances touristiques françaises, établissant une synthèse statistique des pratiques qui ont cours sur l’ensemble du territoire, et proposant quelques conseils à titre indicatif pour encourager les syndicats d’initiative à mieux répondre aux attentes des touristes étrangers.

« C’est un adhérent de SOS Racisme qui a porté ce rapport à notre connaissance la semaine dernière. Nous avons été stupéfaits par cette lecture et avons décidé de publier un communiqué pour nous indigner. Concrètement, c’est une véritable apologie de la vieille France moisie qui s’y étale en toutes lettres, c’est une véritable propagande digne du régime de Vichy ! La France de Frédéric Lefebvre, c’est le pâté en croûte et le vin rouge sur fond de château de la Loire, s’exclame Dominique Sopo. Un véritable manifeste identitaire tel qu’en déverse l’extrême droite identitaire par dizaines depuis des années ! Où est la république de la diversité ? Où est la culture du métissage qui forme le véritable visage de notre pays ? »

Du côté du Ministère, l’incompréhension se mêle à un profond malaise. « Nous comprenons la colère des associations, mais nous sommes dans une situation délicate où il reste encore difficile de communiquer à des Américains ou des Japonais l’image d’un pays où le gratin dauphinois se consomme en réalité quatre fois moins que le kébab, où le guide qui vous fait visiter Versailles a plus de chance de s’appeler Rachid ou Mohammed que Pierre ou Paul, et où les interdits alimentaires concernant le vin et la charcuterie font désormais partie intégrante de notre paysage culturel. Les touristes aiment la France pour son côté +saucisson-pinard+, c’est malheureux à dire mais c’est pourtant ce que nous constatons depuis des années. C’est dans ce sens que nous travaillons, dans l’intérêt du développement économique des régions. »

Une politique jugée populiste et rétrograde par le collège dirigeant du MRAP. Qui compte bien infléchir le « cliché franchouillard à la limite du racisme », pour lui préférer le « visage multiple des Français d’ici mais surtout d’ailleurs, qui contribuent à dessiner une France multicolore et moins renfermée sur un moyen-âge fantasmé. La France des touristes ressemble plus à une vitrine d’antiquités qu’à une réalité sociale riche et souriante. »

Une querelle qui rend les Ambassades incrédules et provoque le débat sur les forums internet. Sur son blog Un Américain à Paris, Richard opte pour un sarcasme quelque peu provocateur : « J’ai fait le choix de vivre en France parce que j’aime le champagne et le mode de vie français, si j’avais préféré manger des merguez et faire le ramadan, je serais parti au Maroc, pas à Paris ! » Du côté asiatique, où les Chinois pèsent désormais un poids conséquent dans l’économie touristique française aux côtés des Japonais, l’interrogation est de mise, l’aspect multiculturel de l’hexagone étant presque totalement inconnu, leur imaginaire étant plus volontiers peuplé des figures emblématiques de Marie-Antoinette, Jeanne d’Arc  ou Napoléon.

En conclusion de leur communiqué, SOS Racisme et le MRAP invitent le Ministère à proposer aux visiteurs du monde entier « un nouveau regard sur un pays désormais plus tolérant et plus divers que sa carte postale ne le laisse entendre ».

Contacté ce matin par téléphone, un office de tourisme breton fait part de son agacement et de sa préoccupation : « La saison souffre déjà d’une météo pourrie, nous n’avons vraiment pas besoin de ce genre de contre-pub alors que les vacances commencent à peine pour les aoûtiens. »

Source >>>

Publicités