Je tiens à préciser que les concepteurs de cette petite science-fiction sont manifestement convaincus que l’enfer qu’ils veulent bâtir sera un authentique paradis. Bah oui, puisque c’est participatif. C’est même obligatoirement participatif.

Je vous épargne l’exégèse du bazar, largement pétri de contradictions, d’ignorance, de partis-pris complètement biaisés, de raccourcis idiots, et de nunucherie à haute toxicité. Dix minutes d’immersion dans la Gauche qui joue à se faire peur.

[Merci à l’ami Vince pour la trouvaille.]

Publicités