Je découvre via Woland cet article ahurissant >>>, relatant le déchaînement de violence des musulmans contre les coptes qui se déroule en Égypte, et que je vous recommande de lire en entier.

« Le père de la femme musulmane a été tué par son cousin parce qu’il n’a pas tué sa fille pour préserver l’honneur de la famille, ce qui a amené le frère de la femme à venger la mort de son père en tuant son cousin. Les villageois musulmans accusèrent les chrétiens… » etc., et le tout se termine par le saccage et l’incendie de deux églises au mileu des « Allahu Akbar ».

Au-delà de l’aspect terriblement tribal de ces archaïques histoires d’honneur vengés dans le sang familial [amateurs de contrées pittoresques aux mœurs authentiques, vous savez où vous rendre pour quitter les sentiers battus], il convient, une fois encore, de redire cette incompatibilité fondamentale entre l’islam et le christianisme :

Chez les musulmans, on peut tout à fait pratiquer le crime d’honneur ; chez les chrétiens, il n’y a aucun honneur à commettre un crime, quel qu’il soit.

Mais, dans un souci citoyen de ne blesser aucune conviction et de n’offenser aucune croyance, je précise bien que toutes les cultures se valent et que toutes les religions sont assises sur la loi de l’amour du prochain, bien entendu.

Merci à l’amiral Woland >>>