L’AFP, consciencieuse, rigoureuse, exigeante, relaie sans sourciller les chiffres avancés par l’Inter-LGBT, car ils sont forcément hyper-vraisemblables et ultra-crédibles :

« Dans dix ans, la France comptera 20 millions de retraités, parmi lesquels 8 à 9% d’homosexuels, soit entre 1,5 à 2 millions de personnes, selon des estimations de l’Interassociative lesbienne, gaie, bi et trans (Inter-LGBT). »
source >>>

Papy Brossard et Tatie Nova, des retraités pas comme les autres, mais exactement comme les autres quand même, même s’ils aimeraient bien vivre leur différence sans complexe tout en étant considérés comme des gens ordinaires juste un peu différents mais pas trop différents non plus puisque ce sont des gens ordinaires même s’ils revendiquent une appartenance communautaire avec des droits spécifiques, en vertu de leur statut de gens comme tous les autres puisque ce sont avant tout des gens comme tous les autres, même s’ils ont fait des choix de vie qu’ils n’ont pas choisi puisqu’on ne choisit pas d’être comme ça quand on fait un tel choix de vie, qui n’en est pas un puisque chacun est libre de faire ce qu’il veut. Bon, enfin, vous avez compris, quoi. Tout ça pour dire que l’AFP nous apprend que dans dix ans un retraité sur dix sera homosexuel. Et dans vingt ans ? Un retraité sur deux ?

Publicités