De mon temps, quand on avait 18 ans, on se faisait spontanément appeler « jeune homme » ou « monsieur », et on laissait derrière soi les années d’enfance où l’on était un « garçon ». Hormis les garçons de cafés – aujourd’hui serveurs – on n’appelait aucun adulte « garçon ». Ce joli lexique se perd : on est encore un garçon jusqu’à 27 ans. À ce rythme là je présume qu’à 62 ans on sera bientôt un jeune entrepreneur plein d’entrain.

« Les condamnations continuent de tomber en comparution immédiate pour les fauteurs de trouble.
Pour la seule journée de jeudi, ce sont douze jeunes qui ont été jugés devant le tribunal correctionnel de Lyon : onze garçons âgés de 18 à 27 ans et une ado de 18 ans.
Tous avaient été arrêtés mardi lors des violents affrontements dans le centre-ville. Les peines prononcées vont de un mois de prison avec sursis à trois mois ferme. »
source >>>