« Le progrès social consiste à repeindre chaque printemps en vert les feuilles d’un arbre dont les racines sont mortes. »
Jean Yanne

Advertisements