Un jour je ferai une étude chiffrée, histoire de prouver objectivement ce dont j’ai la conviction depuis plusieurs années : plus un blog est marqué à gauche, plus ses commentaires sont filtrés ; et plus un blog est marqué à droite, plus libre est l’expression des commentateurs. Ça vaut également pour les « grands médias » en ligne, du type Libération ou le Figaro. Tenez, l’autre jour j’ai déposé quelques commentaires ironiques sur un blog de gauche, à propos de « Hervé » et de « Stéphane » dont il fallait se montrer solidaire ; très vite la tenancière du blog s’est mise à censurer mes propos. Ma petite prose n’était pourtant aucunement nazie ou pédophile, mais simplement elle déplaisait. Alors plutôt que de discuter et d’argumenter entre adultes responsables et bien élevés, on m’a coupé le sifflet. Ça réclame la libération des journalistes au nom de la liberté d’expression, mais ça censure allègrement si cette liberté d’expression ne va pas dans le sens du vent. Je me souviens également que Vidberg avait sorti ses petits ciseaux pour faire disparaître mes commentaires sur un de ses articles au sujet des Roms. Enfin bref, j’ai souvent constaté un usage de la censure bien plus élevé dans la blogosphère de gauche que dans la blogosphère de droite.

Il faudrait que je ressorte la dernière Liste Noire du MRAP, et que je fasse une petite enquête sur la pratique de la modération des commentaires chez tous ces vilains déviants ; après quoi, chiffres à l’appui, je pourrais faire une comparaison avec celle qui a cours chez les blogs marqués à gauche. Histoire de révéler pour qui la liberté de pensée est réellement une valeur précieuse. C’est que les gens « de gauche », pour tout raisonnement, se contentent souvent de blâmer les idées qui puent, d’insinuer le retour des années 30, d’accuser les gens de dérapage, voire de dissimuler le réel pour ne pas faire le jeu de certaines idéologies ; tandis que je lis chez les gens « de droite » une pensée qui ne s’interdit aucun questionnement ni aucun constat, quitte à débattre vigoureusement avec des contradicteurs avec des vrais arguments, avec des chiffres, avec des raisonnements charpentés. Rien que pour la petite galaxie de la réacosphère que je connais un peu, je constate que la censure y est assez rare.

Mais, chers lecteurs, peut-être pouvez-vous déjà me faire part de votre impression ; partagez-vous mon sentiment ? ou au contraire avez-vous toujours trouvé sur la blogosphère de gauche un accueil favorable à vos critiques ?

Publicités