J’ai acquis ma première œuvre d’art ! C’est très émouvant. Oh, ce n’est pas la première fois que je mets un bel objet dans mon chez-moi : j’ai déjà fait quelques jolies petites trouvailles dont je suis assez fier, mais jusque là il ne s’agissait que de petits objets manufacturés, glanés au hasard des déménagements, des brocantes ou des héritages, et repérés grâce à mon œil bionique qui détecte en un millième de seconde le moindre objet d’intérêt au milieu d’un capharnaüm. Mais, cette fois, le bel objet ne porte ni la griffe d’un designer ni la marque d’un fabricant, mais la signature d’un artiste peintre – complètement inconnu au bataillon d’ailleurs. Belle composition, bel accord des tons, coup de pinceau éclairé, de surcroît l’encadrement a été fait avec goût ; je suis ravi.

Depuis toujours je rêve de découvrir un Picasso dans un grenier, un dessin de Raphaël dans la doublure d’une vieille malle, ou un authentique Van Gogh dans le fatras des croûtes qu’on vend chez Emmaüs, mais je n’ai jamais cette chance ! Un jour j’ai failli demander à un tenancier de boui-boui s’il était prêt à me vendre un des tableaux qui ornaient sa brasserie. En effet, il y avait là des mochetés infâmes qui faisaient de leur mieux pour embellir l’endroit, et, au milieu de ces mochetés infâmes, un magnifique paysage me faisait de l’œil. Je n’ai pas osé poser la question, mais j’aurais dû ! Renseignements pris plus tard [mon œil bionique avait mémorisé la signature sur ledit tableau], l’auteur figure en effet dans des inventaires et possède sa petite renommée ! Hélas, ce boui-boui est à l’autre bout de la France et ce n’est pas demain la veille que j’y repasserai…

Ça marche comme ça : quand votre œil et votre cœur tombent d’accord, il ne faut pas hésiter trop longtemps. Votre salon en est transfiguré ! Et votre âme elle-même en est revigorée ! [Ce qui est quand même l’essentiel en matière d’art]. Vous vous dites après que vous êtes un sale bourgeois, que vous cédez à vos caprices, que c’est autant d’argent qui n’ira pas scolariser des milliers de petits enfants dans la misère, et que ce n’est pas avec ce genre de geste qu’on accélèrera le processus de paix au Moyen-Orient ou en Afrique du Sud ; mais vous vous dites tout de même qu’un peu de Beauté en de bonnes mains est ce qui manque le plus crucialement à notre siècle…

+++

Ci-dessous, découvrez mes secrets d’esthète : l’œil bionique.

Détectez en une fraction de seconde ce qui a de la valeur et ce qui n’en a pas.
Une méthode rapide et efficace, des résultats infaillibles.
[Cliquez sur Lecture, puis sur Visionner sur YouTube]

 

Publicités