Ah, on me dit dans l’oreillette qu’en réalité Schwartzenegger et ses copains ont reçu l’ordre de ne pas bouger. Pas de bavure, surtout, pas de bavure.

Publicités