Les Frères Carambar [les rois de la blague] ont encore frappé. C’était le 29 décembre 2008 mais je n’en avais pas encore pris connaissance :

« Les Obédiences maçonniques signataires [Grand Orient de France, Fédération Française du Droit Humain, Grande Loge Féminine de France] tiennent à exprimer toute leur indignation et leur réprobation devant l’incendie d’une salle de prière musulmane à Saint-Priest et la profanation, début décembre, de plusieurs centaines de tombes des carrés musulman et israélite du cimetière de Notre-Dame-de-Lorette près d’Arras.

Ces actes ignobles portent très gravement atteinte à la liberté de conscience et au libre exercice du culte garantis au sein de la République française par la loi du 9 décembre 1905 de séparation des Églises et de l’État.

Refusant leur banalisation, les Obédiences maçonniques signataires dénoncent la multiplication au cours des derniers mois, de ces actes de vandalisme qui, lorsqu’ils ne sont pas le reflet de la bêtise la plus lamentable, dénotent la persistance dans notre pays de l’antisémitisme, du racisme et de la xénophobie.

Les Francs-Maçonnes et les Francs-Maçons des Obédiences signataires rappellent leur attachement intangible au principe de laïcité comme socle du pacte républicain assurant la pleine liberté de conscience pour tous les citoyens.

Ils réaffirment l’absolue nécessité d’avoir un espace neutre, porteur de dialogue, de compréhension et d’échange défini par cet espace laïque. »

Houhouhou Hahahahaha Hohohoho. On attend avec impatience les prochains communiqués qui s’indigneront contre les actes de vandalismes qui, lorsqu’ils ne seront pas le reflet de la bêtise la plus lamentable, dénoteront la persistance dans notre pays de l’anticléricalisme et de l’antichristianisme les plus primaires. Sachez, chers lecteurs, que les actes de vandalisme et de profanation les plus courants sont commis à l’encontre d’églises ou de cimetières chrétiens, et qu’il s’en produit deux à trois chaque semaine en moyenne. Dans l’indifférence générale, bien entendu. Bon, mais il faut lutter contre la banalisation de ces actes, n’est-ce pas ?

Concrètement, la liberté de conscience consiste à trouver la Diversité merveilleuse – le voile, quelle belle coutume ! les horaires de piscine non-mixtes, quel progrès ! la fête de l’Aïd, quelle flamboyance multiculturelle ! le marché du halal en pleine explosion, quelle belle ouverture d’esprit ! le ramadan, quelle formidable leçon d’humanité et de joie de vivre ! – et à détester le plus violemment possible tout ce qui concerne l’héritage chrétien et son actualité vivante – la Marche pour la Vie, quelle initiative rétrograde ! les décorations de Noël, quelle scandaleuse atteinte à la laïcité ! la visite du Pape, quelle insulte au Pays-des-Droadlom ! le mariage hétérosexuel, quelle entrave à la liberté des individu-e-s ! le repos dominical, encore un coup de l’Opus Dei pour manipuler les braves gens ! les anti-euthanasie, quelle bande d’obscurantistes !

La Laïcité, tenez-vous le pour dit, c’est tout sauf le christianisme ; ou plus exactement n’importe quoi, mais pas le christianisme. Il y flotte un parfum de panique, une envie pressante de substituer la chrétienté par la volonté violente d’un autre surnaturel faute de pouvoir escamoter purement et simplement la foi et son œuvre. Le camp du Progrès en flagrant délit d’alliance contre son propre camp. Nous rirons encore davantage quand leurs rangs seront cernés de près d’un côté par les barbus [la liberté de conscience acceptable parce qu’elle est de la Diversité] et de l’autre par les LGBT [la liberté de conscience parce qu’elle « fait tomber les tabous »] ; nous verrons s’étriper les partisans de la polygamie [et pourquoi pas, c’est tellement beau toute cette culture qu’apporte l’Autre] et les féministes transgenres à godemichets fluos qui hurleront contre l’inégalité homme/femme et l’excision. Au milieu, les Frères Carambar et les rejetons légitimes de leur rationnalisme humaniste.

Les uns déguiseront la Tour Eiffel en Tampax géant pour lutter contre le sida et la faim dans le monde [initiative de l’ONU et du Conseil Européen], les autres prononceront une fatwa républicaine contre cette offense à la pureté des femmes [émise en toute légalité par le CFCM]. Les uns exhiberont leurs enfants Engrossés Pour Autrui sur les chars de la Gay Pride [subventionnée par le département Fêtes & Cultures de la municipalité], les autres prieront leurs enfants de ne pas quitter la madrasa où officie l’imam saoudien sans papiers [financée par le Ministère des Cultes et de la Laïcité] avant 16 ans pour leur épargner cet impudique spectacle.

Nous tâcherons de regarder tout cela avec miséricorde, mais ce ne sera pas facile. Nous tâcherons aussi d’élever des enfants libres au milieu des aliénés, mais ce ne sera pas facile non plus.

Publicités