Gauche et Droite sont devenus caducs pour cerner l’identité politique des gens ou des courants de pensée. Il faut ajouter un deuxième axe de lecture pour ne pas mélanger tout et n’importe quoi. Cet axe, c’est celui de la composante libérale ou anti-libérale, comme l’a très bien compris quelqu’un comme Michéa. Et cet axe est beaucoup plus méconnu à gauche qu’à droite. Voilà pourquoi j’ai concocté le tableau ci-dessous.

Chez les gens de gauche, on met cathos intégristes et rapaces capitalistes dans le même panier, alors que d’énormes divergences les opposent. Par exemple – pour donner une illustration simple de l’utilité de ce tableau – le catho intégriste est partisan des frontières étanches, alors que le businessman souhaite la circulation des marchandises et des capitaux la plus libre possible à travers le monde. Le catho intégriste est attaché au patrimoine naturel jusqu’au conservatisme radical, quand le businessman ne voit aucun problème à bétonner des hectares de centres commerciaux au pieds des châteaux de la Loire. Deux vision de « la Droite » complètement différentes, séparées par l’axe idéologique de la pensée libérale.

Les choses, bien entendu, sont encore plus complexes que cela, et des champs idéologiques a priori opposés trouvent parfois des convergences que mon tableau ne rend pas évidentes. Par exemple : on trouve les plus grands partisans de l’agriculture biologique dans le champ haut-gauche et dans le champ bas-droite, mais pour des raisons complètement différentes.

Ce tableau va forcément trouver son lot de critiques et de réactions, mais c’est normal. Il est forcément incomplet, et parfois peut-être contradictoire.

Notamment, je vois déjà venir ceux qui critiquent le fait que communisme et nazisme soient dans le même panier, c’est-à-dire à gauche. De nos jours en effet, il est convenu de penser que si le communisme est d’extrême-gauche, le nazisme est d’extrême-droite. Pourtant, rien n’est de droite dans le nazisme : le nazisme est pour l’hygiénisme, l’eugénisme, l’euthanasie, pour l’annihilation de l’individu dans la masse politisée (images célèbres des rassemblements géants typiques des systèmes totalitaires), pour l’adhésion au Parti Unique, contre la valorisation de l’héritage, contre le christianisme, contre la monarchie, pour le renouveau à base de tabula rasa (la nouvelle race régénérée, une culture toute neuve avec un drapeau pondu hors de toute historicité réelle), contre la souveraineté des peuples natifs et de leurs frontières (puisque envahissant le plus de voisins possibles). Etc.

Autre paradoxe apparent : la libre-pensée est dans le même champ que le totalitarisme. On sait les systèmes totalitaires particulièrement ennemis de la liberté de penser. Mais ce qu’on appelle la libre pensée est, concrètement, massivement véhiculée par des utopistes de gauche qui rêvent du Grand Phalanstère égalitaire et athée, projet soi-disant merveilleux où chacun est l’égal de tous, mais qui est concrètement une communauté d’hommes-machines qui se retrouvent à se surveiller les uns les autres jour et nuit.

Bon, trêve de baratin, je vous laisse prendre connaissance du truc ci-dessous.

[Cliquez sur l'image pour agrandir]

Tableau Politique

About these ads