septembre 2011


Comme je n’ai pas grand chose à vous raconter en ce moment, je vous fais patienter avec des images.

+++

Relire l’article d’Anne-Marie Casteret paru dans l’Express en 2003 >>>

Relire également cet article chez Valeurs Actuelles >>>

Le Colonel Reyel, dont au sujet duquel je vous avais causé ici >>>, n’en finit pas de faire polémiquer les kikoulol. Il ose, le bougre de salopard, chanter que la vie c’est mieux que la mort. Du coup il fâche tout rouge les soldats du progrès. La mère Cherhal, interpelée quelque part dans l’absolu au niveau du vécu par l’insolent succès du Colonel, se fend d’une petite réponse musicale.

Votre serviteur était présent ce matin dans l’émission de Robert Ménard consacrée à la liberté d’expression sur internet. Intervenaient notamment Jacques Myard [député UMP], Jacques Séguéla [publicitaire], Emmanuel Pierrat [avocat], et Jérémie Zimmermann [La Quadrature du Net].

L’émission est disponible ici >>>
[Date du lundi 12 septembre 2011]

Retrouvée dans mes archives, cette citation de 1936, prononcée par un socialiste pour vanter les mérites des congés payés :

"Les vacances au grand air participeront à l’amélioration de la race française."


Ci-dessus, la race française en pleine amélioration au grand air.

Ah non, je me suis trompé, ça c’est la race allemande en pleine amélioration. Pardon. Je corrige.

Ci-dessus, la race française en pleine amélioration au grand air.

+++

Dans la série "Le socialisme ne cessera jamais de poursuivre l’amélioration de la race", l’amie M. m’envoie cette superbe photo. Le Ministère des Solidarités, de la Santé et de la Famille fait la promotion …de la stérilisation.

La stérilisation qui, comme chacun le sait, accomplit pleinement les trois prérogatives dudit ministère : se montrer solidaire des femmes aux grossesses problématiques, assurer l’intégrité des fonctions vitales, et empêcher les couples d’avoir des enfants. Nous voilà parfaitement tranquillisés sur le sort de la Solidarité, de la Santé, et de la Famille.

Freedom is slavery. War is peace. Ignorance is strength.

Nous attendons avec impatience que le Ministère de la Jeunesse et des Sports distribue des piluliers et des monte-escaliers. Ça ne devrait pas tarder.

+++

Dans la série "Le monde moderne est à la fois complètement crétin et complètement prévisible", mon ami B. me signale ce truc à la fois complètement crétin et complètement prévisible :

"Le premier concert italien qui se veut à 100% respectueux de l’environnement, aura lieu le 15 septembre à Bari (région des Pouilles), dans le sud du pays, ont annoncé hier les organisateurs de la manifestation.

"Il s’agira du premier concert en Italie avec cette dimension de développement durable", a expliqué jeudi lors d’une conférence de presse Guglielmo Minervini, en charge de la mobilité à la région.

Ce sont les spectateurs, qui, en pédalant, "produiront l’énergie nécessaire" tant en ce qui concerne le son que la lumière, a expliqué Andrea Satta, le chanteur-compositeur du groupe Têtes de bois, qui a eu l’idée de créer cette scène à pédales, entièrement alimentée par 128 vélos et cyclistes.

"Le groupe romain spécialisé dans le "rock-pop-folk", qui se dit fanatique de ce moyen de transport écologique, présentera à Bari son concert intitulé "Goodbike", qu’il fera découvrir par la suite lors d’une tournée dans toute la botte italienne. Dès le lendemain, ils seront à Rome pour un concert près de l’Université de La Sapienza, toujours dans la même optique écologique.

L’initiative du "concert à pédales" à Bari s’inscrit dans le cadre des actions prévues à l’occasion de la Semaine européenne de la mobilité, à laquelle a adhéré la région des Pouilles.

"Le développement durable est la boussole qui nous a aidé à construire notre politique de la mobilité", a assuré lors de la conférence de presse Nichi Vendola, président de la région et figure de l’opposition de gauche italienne."

Allez, on récapitule : 100% respectueux de l’environnement ; développement durable ; transport écologique ; semaine européenne de la mobilité. Voilà un concert qui a l’air de considérer la question musicale comme parfaitement négligeable. Je ne sais pas pourquoi, mais je sens que ce machin festivo-participatif va être extrêmement nul.

Source >>>

+++

Retrouvé dans mes archives, ce vieux photomontage que j’avais bricolé il y a plusieurs années. Toujours d’actualité, donc.

+++

Dans la série "le monde moderne chérit les causes dont il déplore les effets", l’amie M. [encore elle] me communique cette invraisemblable campagne pour réduire les risques …en cas de pratiques à risques. Tout cela est d’une logique implacable.

Encore une victoire pour le pays de Descartes et des Lumières !

+++

Et dans la série "le monde moderne est une victoire éclatante contre la régression intellectuelle", l’amie M. [toujours elle] me transmet cette magnifique affiche de propagande sensibilisation.

Penser à stocker du napalm. Quitte à faire de la fumée, autant que ça serve à soigner quelque chose.

+++

C’est tout pour aujourd’hui. C’est déjà pas mal, me direz-vous. Après un article comme ça, je me sens comme ce célèbre fonctionnaire qui termine sa journée avec le sourire aux lèvres, ravi d’avoir encore effacé des mots du dictionnaire.

Messe du quinze août. Une église magnifique, quelque part dans une bourgade de Touraine. Une église remplie de bonnefemmes, et gérée par des bonnefemmes. L’implication des laïcs dans le déroulement de la messe est si grande qu’on en vient à se demander si, dans cette foire, le prêtre n’est pas relégué à un rôle de simple figuration honorifique, parce que, bon, tout de même, on n’est pas protestant non plus, mais bon, la messe c’est quand même aux laïcs de la faire, merde. Mais si, comme aux premiers temps de l’Eglise.

Les chants sont inchantables, la solennité est introuvable. Petites annonces paroissiales, remplies à ras-bord de dialogue tolérant qui fait du lien social pour plus de justice et de paix dans le monde et moins d’inégalités dans la fraternité des hommes et des femmes qui sont tous différents mais tous pareils et qui aspirent à la solidarité citoyenne par-delà les frontières. On sait où l’Internationale Socialiste s’est abreuvée. Ou l’inverse, d’ailleurs.

La messe Paul VI m’oblige à déployer des trésors de charité. À chaque fois que je m’y rends, je vais chercher au fond de moi tout un tas de sentiments élevés pour m’empêcher de maugréer, de bougonner, de pester contre l’indigence spirituelle qui assèche l’Eglise et la font ressembler à un bête centre social. Alors je songe à ces braves dames qui ont investi la paroisse, au moins sont-elles là et font que l’église est habitée, visitée, entretenue ; et que je ne suis pas un modèle de fidélité aux sacrements, loin de là. Je songe à ces curés, courageux, qui parcourent des palanquées de kilomètres à travers leur diocèse pour s’efforcer d’être partout au même moment, et que mon petit confort de sale bobo de droite de merde est vraiment de la roupie de sansonnet à côté de leur héroïsme.

Un petit miracle se produit tout de même à la toute fin de la messe, puisqu’on nous exhorte – enfin ! – à comprendre le christianisme comme un message de subversion contre le monde [cf la lecture du Magnificat, les superbes renversés, les humbles élevés, etc.].

À la sortie de la messe, l’ami S. est inquiet. "Bon, mais toutes ces dames qui sont les dernières à fréquenter la messe, elles ne seront plus là dans vingt ou trente ans, elles sont déjà vieilles et ne vivront pas éternellement. Qu’est-ce qui va se passer ?"
Bonne question. Qu’est-ce qui va se passer. Eh bien il va se passer qu’elles vont mourir, en effet, et qu’elles ne seront remplacées par personne. De presque-vide, l’église va passer à vide.

Les églises vivantes, pleines tous les dimanches de familles, d’enfants, et surtout d’HOMMES, où l’on entend parler du fils Machin qui entre au séminaire et de la fille Dugenou qui entre au couvent, bref, où le renouveau spirituel est permanent et entretenu, sont massivement d’obédience traditionnelle. Il y a des exceptions, bien sûr. Et justement, dans la même semaine, deux témoignages me parviennent. Deux personnes, totalement inconnues l’une pour l’autre, racontent leur retour sur le chemin de la messe, …grâce à la liturgie tridentine.

+++

Une affaire de moeurs secoue la RATP. On apprend que le gros syndicaliste de gauche au centre du scandale est surnommé "le roi". Je me marre.

+++

Ta gueule DSK. Au lieu de fanfaronner au bras de ta femme, tu ferais mieux de baisser les yeux, de la boucler, d’avoir honte, et de disparaître poliment de la télévision et de la radio. Tu es déjà bien assez veinard que ta femme n’ait pas foutu le camp depuis longtemps après tout ce que tu lui fais dans le dos depuis des années.

+++

J’ai reçu quelques messages, auxquels je n’ai pas toujours donné suite. Merci, et désolé de ne pas avoir répondu encore. Je vais essayer de vous répondre, mais je ne vous promets rien ! Une remarque à ce sujet : je ne réponds pas aux messages qui me tutoient comme si on était des vieux potes ou des militants socialistes. À bon entendeur, salut.

+++

Les socialistes, justement, se sont fait vandaliser leur caravane et été. Huhuhu, cette bonne poilade. Avis aux délinquants : prenez-vous-en uniquement aux biens personnels des socialistes, c’est la seule façon de provoquer chez eux une réaction de sanction immédiate. Tant que ça se passe chez les beaufs, c’est du sentiment d’insécurité. Mais touchez à leur bagnole, et dans les dix minutes qui suivent vous avez tous les coupables. Je vais peut-être voter socialiste, tiens. Réfléchissons. Mmmm. Non.

+++

France Inter est toujours aussi insupportable. Je devrais préparer un petit papier à leur attention. Tenez, par exemple hier ils ont reçu une délégation FN, j’imagine qu’ils avaient une pince à linge sur le nez et des moufles pour leur serrer la main. Je n’ai entendu que la fin, mais je me souviens d’une remarque du genre : "Vous qui êtes des petits bourgeois, comment osez-vous vous poser en défenseurs des petites gens ?" Bah, je sais pas, demande à DSK, à Hollande, à Ruquier ou à Pascale Clark comment ils font pour se dire de gauche, vus les salaires qu’ils encaissent et les jolis appartements où ils doivent vivre. Putain ils sont vraiment trop cons dans cette radio, c’est pas possible.

+++

Il est parfois bon de s’intéresser aux merveilleux peuples premiers. Ainsi, les Munduruku nous apprennent des choses très intéressantes. Ils ne savent pas compter au-delà de cinq [ce qui, au passage, nous renseigne sur l'égalité supposée des cultures], alors ça a attiré l’oeil des linguistes et des scientifiques. Leurs conclusions sont savoureuses :
‘[...] le fondement des mathématiques doit être recherché dans une série d’intuitions fondamentales de l’espace, du temps et du nombre, importantes pour la survie de l’homme dans des milieux non urbanisés. Ces résultats s’opposent par ailleurs au constructivisme en ce qu’ils montrent qu’il existe des systèmes cognitifs structurés indépendants de toute forme d’éducation."
Déjà, j’aime quand le constructivisme s’en prend une dans la gueule. La suite est encore mieux :
"Comme dans le cas de l’écriture, où l’on commence à découvrir que les lettres sont faites d’éléments de base que les neurones ‘aiment voir’ , ces travaux étayent l‘hypothèse selon laquelle les inventions culturelles se construisent à partir d’une base biologique."
Haha ! C’est-y pas énorme ça ? J’adore. Le XXème siècle s’effrite, lentement, doucement. Le XXIème commence. On va se marrer.
Source >>> 

+++

Les cours de morale à l’école vont revenir ! Aaaah, on va entendre du "Il faut être obéissant envers ses parents et faire ses devoirs" ? Perdu ! On va entendre du dialogue citoyen où la parole circule entre les apprenants et les enseignants, dans le but de faire émerger la tolérance parmi la différence, afin d’être acteurs d’une société plus juste où les minorités ne sont pas discriminées dans un souci de démocratie participative. Bref, rien de nouveau, sinon une preuve supplémentaire que la vie politico-médiatique française n’est qu’un catéchisme, et que nous vivons bien dans une secte géante.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 353 autres abonnés