octobre 2010


Je ne vous l’ai jamais dit, mais je suis ultra fan de "Weird Al" Yankovic. Parodiste de génie, Yankovic adore détourner les tubes, composer des chansons débiles "à la manière de" avec un prodigieux talent de faussaire, ou encore jouer à la sauce polka les grands succès de la FM. Révélé en 1981 avec une reprise de Queen jouée avec trois notes d’accordéon [Another one rides the bus] et internationalement reconnu maître du genre avec le Bad de Michael Jackson revu et corrigé par ses soins [Fat], il n’a cessé de pondre une litanie d’albums délicieusement cons et dotés d’une maîtrise musicale discrètement époustouflante. L’œuvre est hyper prolifique, et s’accompagne de nombreux clips qui ajoutent au plaisir.

 Je vous en propose trois en guise de menu découverte : le premier s’appelle Amish Paradise, le second Smells Like Nirvana, et le troisième Skipper Dan. Ce dernier tranche avec l’esprit de déconnade qui habite généralement ses chansons, pour délivrer une inhabituelle mélancolie un peu houellebecquienne ; on y reconnaît plus ou moins un gimmick à la Weezer en intro, mais c’est une composition originale, avec un texte très touchant.

Les paroles de Amish Paradise >>>

Les paroles de Smells Like Nirvana >>>

Les paroles de Skipper Dan >>>

"Les Golden Blog Awards ne prennent pas en compte les candidatures de blogueurs exprimant tout propos, idée et expression de valeur qui soit aux antipodes des valeurs républicaines, démocratiques et laïques, et notamment toute tribune à propos communautariste, identitaire et extrémiste, ou à propos portant plus généralement atteinte à la paix, la sécurité et la sûreté publique.

Afin de prévenir les débordements, nous sommes au regret de ne plus accepter en compétition les blogs caractère politique."

Effectivement : >>>
Du coup : >>>

En d’autres termes : il est obligatoire d’aimer le régime, la police, et le temps présent. Je prends bonne note. Comme quoi, les trucs où il faut voter, ça se révèle toujours une grosse arnaque.

J’ai traversé à pied un petit bout de presqu’île hier, entre Perrache et Bellecour. Il y avait du grabuge sur la Place Ampère, on entendait des clameurs, il y avait des policiers partout et des badauds atroupés dans les rues adjacentes. Un hélicoptère survolait le quartier. Ambiance nerveuse et tendue. Je ne me suis pas arrêté. Les gens étaient à leurs balcons, ou regroupés sur les trottoirs. J’ai vu des manifestants se mettre à courir soudainement, sans doute pour échapper à une dispersion de foule. J’ai vu un épicier baisser son rideau. J’ai vu les riverains furieux interpeller les troupes de flics qui passaient, les accusant de n’avoir pas levé le petit doigt quand les vandales se sont répandus dans le quartier il y a quelques jours. J’ai vu des jeunes traîner rue Auguste Comte, testant tous les porches d’immeubles, au cas où l’un d’eux, mal fermé, cèderait à une simple poussée.
Plus tard j’ai appris que c’était les Identitaires qui manifestaient leur colère dans la rue Victor Hugo, reprochant eux aussi à la police de ne pas faire leur travail. J’ai également appris que certains jeunes sont parfois venus de loin, en ayant pris soin d’emporter des cailloux dans leur sac à dos.

De mon temps, quand on avait 18 ans, on se faisait spontanément appeler "jeune homme" ou "monsieur", et on laissait derrière soi les années d’enfance où l’on était un "garçon". Hormis les garçons de cafés – aujourd’hui serveurs – on n’appelait aucun adulte "garçon". Ce joli lexique se perd : on est encore un garçon jusqu’à 27 ans. À ce rythme là je présume qu’à 62 ans on sera bientôt un jeune entrepreneur plein d’entrain.

"Les condamnations continuent de tomber en comparution immédiate pour les fauteurs de trouble.
Pour la seule journée de jeudi, ce sont douze jeunes qui ont été jugés devant le tribunal correctionnel de Lyon : onze garçons âgés de 18 à 27 ans et une ado de 18 ans.
Tous avaient été arrêtés mardi lors des violents affrontements dans le centre-ville. Les peines prononcées vont de un mois de prison avec sursis à trois mois ferme."
source >>>

Un grand merci à La Chouette pour le dessin en exclusivité.

Page suivante »

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 353 autres abonnés