février 2010


Ça tapinait sévère sur le marché Saint-Antoine. Madame Claude fait de la retape pour ses girls, tous les rabatteurs sont sur le qui-vive. Hep vous, là, vous aimez le rose ? On a du Jean-Jack Queyranne, avec celle-là vous en aurez pour votre argent ! Elle vous fait tout, pour tous les goûts et toutes les bourses ! Les filles ? Les garçons ? Elle vous autorise toutes les folies ! Notre maison est close, mais nous sommes ouverts à tout ! Vous préférez l’orange ? Aaaah, avec l’orange, monsieur, vous jouez la carte de l’exotisme ! Le parfum de l’orient ! Les mystères épicés de la Méditerranée ! Si vous aimez l’orange, monsieur, nous avons du Azouz Begag ! Notre petite perle du soleil ! Madame Claude, la maison qui connaît les vertiges du métissage ! Vos envies de lointain viennent directement à vous ! Une spécialité en pleine croissance ! Tenez, voilà des tracts, demandez le programme ! Aaaah, mais monsieur fantasme peut-être sur les soubrettes à plumeaux ! Nous avons du rouge, du rouge vif, du rouge sang ! La couleur canaille par excellence ! Dans le salon rouge, monsieur, les girls jouent les soumises à plumeau, mais c’est pour mieux flatter votre derrière à coups de cravache ! Encore une spécialité de chez Madame Claude ! Vous aimez ça, hein ? Petits coquins, vous avez bien raison ! Nous satisfaisons tous vos désirs ! Prenez une brochure ! Et vous monsieur ? Vous préférez le bleu ? Excellent choix ! Le salon bleu, chic et classieux, imite à la perfection votre demeure idéale ! Dans ce décor chaleureux et confortable, réalisé par nos plus grands spécialistes du carton-pâte, vous trouverez les girls sont les plus mutines de la maison ! Vous les croyez prudes et sages avec leurs perlouzes ? Elles n’ont rien en dessous et vous servent nos spécialités les plus cochonnes à base de godemichés ! Des voluptés insoupçonnées vous attendent si vous baissez votre pantalon ! Par ici, monsieur, voilà le programme ! Demandez ! Demandez le programme ! Par ici ! Demandez le programme !

L’inoubliable Charles Max, prof d’Histoire-Géo.

En arriver à prendre la défense de la malbouffe de Quick, tout ça pour condamner l’inexorable et détestable halalisation de la France ? Bigre, ce dilemme est proprement diabolique puisqu’il oppose le Bien contre le Bien, le Moderne contre le Moderne, l’Ouverture à l’Autre contre l’Ouverture à l’Autre, la haine de la bonne bouffe contre la haine de la bonne bouffe. Nous sommes, pour ainsi dire, pris en sandwich.

Chers lecteurs,

Je vous recommande très vivement l’écoute de la conférence de Fabrice Hadjadj intitulée :

"Mâle et femelle à Son image ?"

Elle est rediffusée ce lundi 22 février à 19h30 sur RCF Lyon-Fourvière. Vous pouvez l’écouter sur le 88.4 si vous êtes à Lyon, mais vous pouvez aussi l’écouter en streaming sur le site de la radio, ici : >>>

Plus d’info ici : >>>

"Tous ceux qui sont sur une liste qui n’est pas celle du PS se sont mis eux-mêmes en dehors du parti", a déclaré M. Bartolone lors d’un point presse informel à Saint-Denis de la Réunion. "Ils ont choisi de se mettre en dehors du parti, les statuts du PS sont très clairs", a-t-il ajouté en citant l’article 11 des statuts et en refusant de parler d’"exclusion".

C’est amusant, c’est une définition très exacte de l’excommunication.

Mes observations ne cessent de se vérifier : le Marché est toujours plus fort que l’Idéologie puisque les mots interdits par l’Idéologie sont permis par le Marché.

Mais que fait SOS-Racisme, bordel ?

Hank Williams [1923-1953] est injustement méconnu en France ; c’est pourtant une immense figure de la musique américaine du XXème siècle.

On doit à Hank Williams une œuvre caractéristique du style honky-tonk, une émanation de la country music nourrie de chanson traditionnelle ou folklorique, de mélodies de cow-boys, de complaintes issues du blues, ou encore de thèmes religieux [les succès complètement gigantesques de I saw the light ou de Lovesick blues entre autres] ; mais il apparaît évident, notamment à l’écoute de Move it on over ou de Rootie Tootie [dès 1947 !], que le rock and roll attend son éclosion de pied ferme. Il y a chez Hank, outre le génie d’écrire des tubes pour les siècles [Jambalaya], un phrasé saccadé, une mélancolie nerveuse, une invitation au déhanché qui fait sortir sa musique du simple cadre de la country gentillette à sourire Colgate ; il y a de l’électricité, en somme.

Rock and roll, c’est aussi la vie de Hank, marquée par tout ce qui fait la vie d’une rock star avant l’heure : carrière fulgurante, itinérance, alcool, drogue, déboires professionnels, vie sentimentale chaotique, mais également recherche éplorée de la rédemption. L’ordinaire de la rock’n’roll damnation initiée par Robert Johnson. Live fast, die young.

Hank Williams meurt à vingt-neuf ans après seulement quatre années de carrière, brisé par une vie trop rude pour son corps trop fragile – il était atteint de spina bifida –, un an avant que ne se lève la tornade planétaire des Elvis Presley, des Gene Vincent, des Chuck Berry, des Jerry Lee Lewis et autres Little Richard [du Rootie Tootie de l'un au Tutti Frutti de l'autre, la filiation est plus que transparente] sur le même terroir poussiéreux du Vieux Sud. Tous lui doivent d’avoir semé en eux de la graine de bad boy à gueule d’amour, moitié bon grain moitié ivraie, de la graine ambiguë qui fait danser les rockeurs entre la possession démoniaque et l’absolu désir du ciel, entre la fureur de vivre et la rédemptrice self-destruction, là où les crossroads sont autant de crucifix sur l’horizon que de pactes avec le diable.

Sa mort soulève une immense émotion ; plus de 20.000 personnes assistent à ses obsèques. Une semaine après sa mort, son dernier enregistrement est publié : ironie de l’Histoire, il s’appelle I’ll never get out of this worl alive. En 1987, Hank Williams entre au Rock and Roll Hall of Fame au titre de pionnier, siégeant ainsi aux côtés de Robert Johnson, de Bessie Smith ou de Wanda Jackson – excusez du peu.

Découvrez Hank Williams.

HANK WILLIAMS – Move it on over

HANK WILLIAMS – Rootie Tootie

HANK WILLIAMS – Lovesick Blues

Êtes-vous un bon raciste ? Pour le savoir, cliquez chez Lingane >>>

Si je n’étais déjà marié à Madame Plus, c’est à Hank que je ferais ma déclaration d’amour. Ce bougre-là vient de pondre coup-sur-coup deux excellents articles qui méritent qu’on lui offre des bouquets de fleurs, qu’on l’invite au resto, puis qu’on l’invite monter chez soi boire un dernier verre.
L’un est ici >>>
L’autre est là >>>

Sur les conseils d’un fort aimable lecteur, je suis allé consulter le projet "Le baiser de la lune".

Je résume : la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, forte de ses richesses extorquées à coup de dîme et de taille, et avec le soutien de la noblesse bigote du Duché de Bretaigne [voir détail ici >>>], demande que son film d’animation soit projeté dans les classes de CM1 et CM2 de tout le royaume pour détourner les âmes vulnérables de nos enfants de l’emprise du démon.

La chasse à l’hérésie bat son plein. Pour les uns, c’est la Congrégation qui est hérétique, et ses idées inquisitoriales sont diaboliques ; mais pour les autres, partisans de la Congrégation, le Diable règne en maître dans nos us et coutumes, c’est le monde de nos aïeux qui est une gigantesque hérésie à brûler ou à convertir.

Pour ma part, je crois bon que la Congrégation gagne à sa cause le plus de provinces possibles ; il faut que l’État, le Roi, la cour, tous les seigneurs de nos villes et nos campagnes tombent sous la coupe de ces bigots paranoïaques. Pendant qu’ils font leur catéchisme, qu’ils brûlent nos contes pour enfants [hérésies !], qu’ils brûlent nos traditions millénaires [hérésie !], qu’ils insultent nos grands-mères [hérétiques !], qu’ils occupent les enfants en exorcismes permanents ; pendant leurs simagrées collectives, il reste un immense champ à conquérir pour la chevalerie de demain.

La chevalerie de demain, chers amis, se lèvera sur les décombres d’un monde bigot pétri de mortifications et purifications millénaristes ; la chevalerie de demain s’imposera sans effort sur un peuple rendu servile et idiot. Car à la chevalerie de demain on aura continué à enseigner, parfois au prix des catacombes, la littérature, la maîtrise de la langue française, la connaissance de l’Histoire, les mathématiques, les arts et les humanités, le respect du Savoir, l’humilité devant les Maîtres, la courtoisie, l’exigence du Beau, les fables et comptines, bref, la véritable élévation morale et culturelle. L’égalitarisme modernifiant donnera malgré lui son plus beau fruit : le retour à l’aristocratie. Réjouissons-nous !

IL EST OBLIGATOIRE : de loger les miséreux dans des logements décents, dans les plus brefs délais. L’insalubrité dans laquelle vivent les gens est un véritable scandale sanitaire. Il est également obligatoire d’équiper son logement de défibrillateurs, de détecteurs incendie, de rampes pour handicapés, d’extincteurs, d’escaliers de secours aux normes européennes, d’une isolation thermique conforme.

IL EST INTERDIT : d’expulser quiconque du toit où il vit, même s’il ne s’agit que d’un simple tas de cartons, une tente Décathlon, un squat qui menace ruine, ou un campement de fortune à peine équipé d’eau, et même si la seule présence de ces personnes est illégale sur le territoire national.

+++

IL EST OBLIGATOIRE : de respecter la loi scrupuleusement. On ne va tout de même pas remettre en cause la loi sur l’avortement, la peine de mort, le droit du sol, le suffrage universel, la fermeture des maisons closes, la TVA, etc.!

IL EST INTERDIT : de respecter la loi scrupuleusement. On ne va tout de même pas permettre à un état fasciste de déporter quatre Afghans et trois Roumains sous le prétexte qu’ils n’ont pas de papiers ! On ne va tout de même pas laisser une bande de petits enfants sages en scooter se laisser impunément persécuter par la flicaille ! On veut organiser notre rave party au milieu d’un champ de blé sans être emmerdés ! Et on veut fumer du cannabis librement ! Désobéissance civile ! Insoumission !

+++

IL EST OBLIGATOIRE : de dire que c’est mal car ce n’est pas catholique.

IL EST INTERDIT : de dire que c’est mal car ce n’est pas catholique.

+++

IL EST OBLIGATOIRE : de considérer la franc-maçonnerie comme un véritable think-tank républicain : grâce aux idées de Progrès de ses membres, des mutations législatives très importantes et très admirables ont pu voir le jour : loi de séparation de l’Église et de l’État, abolition de la peine de mort, constitution de l’école publique, etc. D’ailleurs, parmi les emblèmes maçonniques, on trouve Marianne ou la devise "Liberté Égalité Fraternité".

IL EST INTERDIT : d’aller s’imaginer que la franc-maçonnerie ait une quelconque influence au sein des appareils du pouvoir, on n’est pas dans le Da Vinci Code, voyons, ha ha ha ! Et pourquoi pas un complot martien ! Il ne s’agit que d’une simple société de philanthropie. Je vous rappelle que nous sommes en démocratie, et qu’en démocratie le peuple seul décide de son destin via ses représentants.

+++

IL EST OBLIGATOIRE : d’avorter si la moindre anomalie est détectée sur son enfant.

IL EST INTERDIT : de discriminer les handicapés.

+++

IL EST OBLIGATOIRE : de critiquer – et même de mettre à bas – les institutions traditionnelles, car elles sont horriblement normatives.

IL EST INTERDIT : de refuser aux couples homosexuels le droit de vouloir se marier, de fonder une famille, de faire des enfants, de prendre un crédit sur 50 ans.

+++

IL EST OBLIGATOIRE : de déplorer la disparition des solidarités de proximité, et de tenter de les réactiver par de nouvelles initiatives alternatives et citoyennes [troc, covoiturage, crèche associative,...].

IL EST INTERDIT : de déplorer la disparition des solidarités de proximité, et de tenter de les réactiver par de nouvelles initiatives alternatives et chrétiennes [école hors-contrat, promotion des valeurs familiales, défense du repos dominical,...].

+++

Merci à mes précieux lecteurs pour leurs trouvailles ! Le premier épisode se trouve ici >>>.

Avant que nos voix ne portent plus
Que je ne t’entende plus
Que l’étau se rapetisse
Il faut que j’insiste

Avant que mon coeur ne saigne plus
Que mon poing ne s’élève plus
Que la vie me consume
Il faut que j’insiste

Avant que je ne t’entende plus
Que nos voix ne portent plus
Que l’effort me répugne
Il faut que j’insiste

Avant que mon coeur ne batte plus
Que mes yeux ne voient plus
Il faut que j’insiste 

À contester ce destin
Qui m’dévore et m’enracine
Refuser le destin qui se dessine

Jamais Assez Libre !
Jamais Assez !

Avant que j’oublie la raison
Que j’évite la question
Que la vie me consume
Il faut que j’insiste

Avant d’oublier ma peine
D’enterrer ma résistance
D’en oublier l’importance
Il faut que j’insiste

Avant d’oublier la cause
D’enterrer ma voix
Il faut que j’insiste 

À contester ce destin
Qui me dévore et m’enracine
Refuser le destin qui se dessine

Jamais Assez Libre !
Jamais Assez !

Gloire ! Le MRAP vient de me coller une étiquette ! Fais voir le rapport ! Je suis où ? Je suis où ? Page 18 !

Hein ? Quoi ? Je suis rangé dans le tiroir des identitaires ? Identitaire ! C’est quoi ces conneries ? Je ne suis pas identitaire, moi ! Les vrais identitaires, c’est des mecs qui ont horreur de l’Amérique et qui transforment les fêtes chrétiennes en fêtes païennes ! Ceux qui me connaissent un minimum savent que, rien que pour ces deux arguments, je ne peux résolument pas être identitaire ! J’aime l’Amérique et la Fête de l’Immaculée Conception ! J’ai pas envie d’être identitaire, moi ! Mettez-moi plutôt dans les bons vieux tiroirs de la grande époque : "Va à la Messe" ; "Suit les processions en civil" ; "Cléricafard" ! Je veux les ors de la République ! Le prestige des Grandes Méthodes ! Des fiches à l’ancienne ! Du dossier top-secret ! Des sphères initiées, des mots de passe, des rites mystérieux, des gants blancs, des tabliers, des têtes de mort et des bustes de Marianne ! Des gouvernements qui ourdissent dans l’ombre ! Je ne veux pas d’un petit listing mesquin tapé sous Word ou sous Excel en caractères Comics Sans MS ! Pas d’une vulgaire transparence républicaine sans surprise ! Pas d’une lamentable vigilance démocratique approuvée d’avance par tout le monde ! Pas d’un officiel observatoire alimenté par mes impôts ! Pas d’un misérable rapport au format A4 agrafé automatiquement sur le coin supérieur gauche par une photocopieuse fabriquée en Chine ! Pas d’un petit rapport citoyen éclairé au néon par des mecs qui savent à peine nouer une cravate quand ils vont voir un petit ministre ! La réacosphère mérite mieux que des salles de réunions climatisées à moquettes grises !

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 351 followers