octobre 2009


C’est Noël avant Noël, on me comble de cadeaux. La même journée, j’en ai reçu trois !
Voici les deux premiers :

Wolton&Guevarra

Le troisième m’a été envoyé par e.mail, pour me signaler une nouvelle éruption de débilité au beau milieu du "débat" sur l’identité nationale. Il fera l’objet d’un article plus long très prochainement, si tout va bien. Admirez le travail, ça vient tout droit de la newsletter de la SNCF :

SNCF Jeanne d'Arc

Yingyan Huang est communication designer. Elle est née à Singapour, a grandi à Shanghai, et s’est installée à New York. Elle a mis son inventivité esthétique au service d’une sorte de synopse réinventée, qu’elle a nommée "A single story – The Bible through the lens of 250 events". [Une histoire unique – La Bible à la lumière de 250 événements].

YINGYAN Huang - A Single Story 01

Le but est d’illustrer la continuité de l’Ancien et du Nouveau Testament en connectant les références textuelles entre elles. Il en résulte un travail d’une grande minutie, à la fois beau et intelligible, duquel surgit la stupéfiante cohérence des Écritures autour de la figure du Christ.

YINGYAN Huang - A Single Story 02

Le code graphique [points bleus, oranges, etc.] mentionne les références textuelles de chaque événement et les met en lien avec chaque occurence d’une alliance entre Dieu et l’Homme.

YINGYAN Huang - A Single Story 03

[Traduction à venir]
“I chose the Bible because it is an unparalleled piece of historical narrative and literature,” Yingyan explains. “The Bible consists of two distinct yet unified collections of literary and historical text, the Old and New Testaments. The Old Testament contains thirty-nine books that were written over a period of one thousand years before the birth of Jesus Christ, and the New Testament twenty-seven books that were written after Christ’s death. Although authored by dozens of individuals over several centuries, the Bible is both consistent and coherent in its message. It tells a single story about Jesus Christ, the central figure of the New Testament and the fulfiller of Old Testament prophecies and covenants. The first four books of the New Testament, the Gospels, recount 250 events about his life, death, and resurrection. Distilling an array of thematic references that connect all books of the Bible reveals a harmonious bond between the books of the Bible and these 250 events. By mapping the 250 events in a chronological clockwise order and the books of the Bible in concentric rings, this information visualization scores the books of the Bible against the 250 events to reveal each book’s connection to each event. On the map, an orange ring indicates a Gospel’s direct record of a specific event. A blue dot indicates that the book references the event, while an orange dot highlights that the book references covenants God makes with man. Collectively these dots illustrate Christ’s centrality, linking the contents of the Bible as a whole.”

 YINGYAN Huang - A Single Story 04

YINGYAN Huang - A Single Story 05

 

Sources :
Le site de Yingyan Huang >>>
Un interview du designer dans OpenBible >>>
Un article dans Culture Push >>>

[Edit : Yingyan Huang est une femme, et non un homme comme je le croyais. Merci aux lecteurs attentifs !]

Suite à une profonde mutation du vocabulaire français depuis quelques mois, je vous prie de prendre note des nouvelles dénominations officielles qu’il faudra adopter.

Vous devrez désormais parler des Championnats de la Planète de Football, du problème de la faim sur la planète, de l’homme le plus petit de la planète enregistré par le livre des records, de l’Organisation Planétaire de la Santé, du journal La Planète Diplomatique, de l’ONG Médecins de la Planète, de l’Institut de la Planète Arabe, du rayon Musique de la Planète à la Fnac, du fameux Tour de la Planète en 80 jours, de tout le bonheur de la planète que nous souhaite Sinsémilia, de vos vacances à l’autre bout de la planète, etc.
Vous n’oublierez pas non plus de réviser vos classiques : Jésus est la Lumière de la Planète, Dieu a tant aimé la planète qu’il a envoyé son fils Jésus, nous serons tous jugés à la Fin de la Planète.

Mesdames et messieurs, je vous prie de réserver le meilleur accueil à Pinard, Claquos et Biau Parler François qui vient d’ouvrir ses portes. Tout est dans le titre. C’est stylé, amoureux et facétieux ; je suis déjà conquis !
C’est par ici que ça se passe >>>

Dans la boutique :

- Bonjour, je peux vous aider ?
– Oui, je voudrais un bouquet de ces roses-là. Elles sont très jolies !
– Ah oui, elles sont vraiment sympas !

+++

À la maison :

- Oh, merci pour ce bouquet ! Les couleurs sont magnifiques, on dirait un Vigée-Lebrun !

Wolton02

"Le défi de la communication est moins de partager quelque chose avec ceux dont je suis proche que d’arriver à cohabiter avec ceux, beaucoup plus nombreux, dont je ne partage ni les valeurs ni les intérêts. Il ne suffit pas que les messages et les informations circulent vite pour que les Hommes se comprennent mieux. Transmission et interaction ne sont pas synonymes de communication."
Dominique Wolton

CHAPITRE 1 – Jeudi

Je reçois un courrier du site LePost.fr, satellite du journal Le Monde.
"Dans le cadre de notre Top 10 Big Buzz Blog, rubrique "Politique", je vous vous annonce que votre site a été retenu. Un article vous sera donc consacré sur lepost.fr. Il présentera votre blog de façon fun, avec une petite interview du webmaster (donc de vous…)."

S’ensuit un petit questionnaire un peu con-con en guise d’interviou, puis une invitation.
"Et n’oubliez surtout pas de venir à notre "petit-déjeuner-conférence-présentation du top 10" mercredi 21 octobre, 8h30, à "La Cantine" (12, Galerie Montmartre, Passage des Panoramas (proche rue Montmartre) dans le 2e arrondissement ; metro : Grands Boulevards)"

BigBuzzBlogs

+++

CHAPITRE 2 – Vendredi

Je transmets mes réponses au questionnaire.

+++

CHAPITRE 3 – Mardi

 Je reçois un message de dernière minute de la part de LePost.fr. Manifestement, ils viennent tout juste de se rendre compte de la teneur de mon blog et du contenu de mon interviou. Perclus de trouille à l’idée de faire de la publicité à l’infréquentable malpensant que je suis, ils m’écrivent ceci :
"En raison d’un saut de bloc dans notre système d’algorithmes,  je vous vous  annonce que vous vous glissez malheureusement de la 10e à la 11e place de notre classement des Big Buzz Blogs. Veuillez-nous excuser pour ce contre temps et de vous avoir fait perdre un peu de temps pour répondre à nos questions. J’espère que ce n’est que partie remise et vous souhaite une bonne journée."

+++

CHAPITRE 4

HA HA HA HA HA HA, laissez-moi rigoler. Un saut de bloc dans notre système d’algorithme. Ben voyons. Je leur réponds aussitôt :
"J’espère également que ce n’est que partie remise ! C’est vraiment dommage, mon dernier article vient d’attirer plus de 120 commentaires en moins de 48 heures sur un sujet à la fois polémique et humoristique, c’est sans aucun doute ce qui a provoqué un saut de bloc dans votre système d’algorithmes. Bien à vous, et à une prochaine fois !"

+++

CHAPIRE 5

En effet, je suis évincé de leur Top 10 publié ce matin. Je n’aurai donc pas ma place entre le gentil policier de service [1er],  un bloggeur de gauche [2ème], une écolo [3ème], cinq militants RESF [4ème], un député PS [5ème], un bloggeur spécialiste des articles dont un mot sur deux est un lien hypertexte [6ème], deux antisarkozystes super rebelles [7ème], un reporter de gauche [8ème], un bloggeur-qui-blogue-et-qui-a-l’air-sympa [9ème], et un bloggeur de gauche qui surfe-sur-l’actu [10ème].

+++

CHAPIRE 6

En exclusivité mondiale, je vous livre l’interviou que LePost n’a malheureusement pas pu publier à cause d’un saut de bloc dans le système d’algorithmes.

1 – Qui êtes-vous dans la vie ? (Prénom, âge, votre ville, vos occupations…)
Je suis un trentenaire jeune et dynamique, lyonnais depuis quatre ans. J’adore les animaux et les voyages. J’aime partir à la rencontre des gens, de leurs différences, de leurs cultures. Ce qui me révolte, c’est l’hypocrisie, le mensonge, et la guerre dans le monde.

2 – Avez-vous une idée du trafic de votre blog ?
Oui, il s’y trafique en effet un bon nombre d’idées incorrectes. Merci d’avoir employé le mot « trafic », les souterrains de la réacosphère font en effet figure de catacombes aussi illicites que clandestines. Mettre en doute l’idéologie festivo-citoyenniste du vivre-ensemble tolérant multi-pluriel métissé est une entreprise très peu populaire dans les medias ordinaires.

3 – 3 mots clés pour décrire votre blog
Réaction. Punkitude. Rigolade.

4 – Quel est votre sujet de prédilection ?
Tirer sur tout ce qui bouge ! En première ligne : l’idéologie du sympââ, la déculturation générale, la désincarnation du monde, l’Inquisition antiraciste, le double-langage permanent des progressistes, la fanatique haine du Beau et de l’Intelligence, etc. ; mais je m’efforce d’utiliser avant tout le sarcasme, la dérision, la parodie. On ignore trop souvent le potentiel comique de la moindre déclaration de la Halde ou du Parti Socialiste, par exemple.

5 – Si votre blog était un homme politique, ce serait qui et pourquoi ?
Quand je vois la gauche j’ai de furieuses furieuses envies de restauration monarchiste, mais quand je vois la droite j’ai de furieuses envies d’anarchie incendiaire. Je n’ai donc pas de modèle politique, adoptant plus volontiers un principe de non-adhésion ! Imaginons un Captain Blood, brandissant un drapeau à la fois à tête de mort et à fleurs de lys… C’est très paradoxal.

6 –  Pour vous, quel est la recette pour faire un bon blog d’actu ?
Pour faire un bon blog d’actu, il faut savoir baratiner sur des sujets convenus tout en flattant, et son lectorat, et ses confrères. Par exemple, il faut consteller ses articles de liens vers le Figaro, l’Express, le Monde, et surtout – surtout ! – vers ses propres archives. Il faut aussi user et abuser du calembour, notamment dans le titre de ses articles. Un bon blog d’actu parle de Twitter et de Facebook un paragraphe sur deux. Pour parachever la réussite de son blog d’actu, il faut adopter une mise en page affreuse et illisible.

7 –  Comment voyez-vous le Net en 2020 ?
Dans dix ans, le paradoxe du Net sera encore plus flagrant. Il sera encore plus abrutissant, plus intrusif et plus totalitaire envers le péquin moyen ; mais il sera encore plus riche, plus subversif, plus intelligent et plus réactif pour l’élite qui saura en tirer le meilleur.

Enfin, complétez la phrase :
Je suis XX, j’ai XX et XX. Mon blog est trop XX mais pas vraiment XX.
J’adorerais que XX le lise et se dise XX. Si je devais XX mon blog, ce serait pour XX.

Je suis trop un rebelle, j’ai trois lecteurs et demi. Mon blog est trop ouf mais pas vraiment trendy.
J’adorerais que Dominique Wolton le lise et se dise « la pluralité des modes de pensée et la diversité des croyances ne doivent pas aller à l’encontre de nos valeurs d’ouverture ni remettre en cause les fondements de notre république que sont la tolérance, la laïcité, le vivre-ensemble ; c’est pourquoi Fromageplus doit immédiatement cesser ses activités fascistes ».
Si je devais en toute humilité rendre hommage à mon blog, ce serait pour avoir incité de nombreuses personnes à devenir bloggeurs à leur tour.

+++

SteamboatWillie01

Ci-dessus : Mickey Mouse victime d’un saut de bloc dans notre système d’algorithmes.

 

Bonne Nouvelle01

+++

Bonne Nouvelle02

+++

Bonne Nouvelle03

+++

Bonne Nouvelle04

+++

Bonne Nouvelle05

+++

Bonne Nouvelle06

+++

Bonne Nouvelle07

+++

Bonne Nouvelle08

+++

Bonne Nouvelle09

+++

Bonne Nouvelle10

Post-Mortem

[Cliquez sur la photo]

Début 2009, je vous faisais part des terrifiants projets de la Halde, visant à faire disparaître peu à peu les monuments aux morts et toute la mémoire associée à la première Guerre Mondiale >>>.

À l’époque, c’était encore un canular. Six mois plus tard, ce n’est plus du tout un canular >>>.

Qui est l’auteur de cette citation ?

"La culture n’est pas seulement devenue un moteur essentiel au développement de nos territoires. Elle est le ciment qui lie entre eux les femmes et les hommes d’une même métropole. Elle est, parmi toutes les activités, celle qui le mieux crée du désir de vivre ensemble, de partager des expériences plus collectives, plus festives, plus ouvertes à la diversité de nos sociétés."

1. Laurent Gerra parodiant Bertrand Delanoë ?

2. Philippe Muray parodiant Jack Lang ?

3. Le Bal Des Dégueulasses parodiant un ouvrage de l’EHESS ?

4. Tariq Ramadan parodiant Dominique Wolton ?

5. Fromageplus parodiant Ségolène Royal ?

6. Dominique Wolton parodiant Tariq Ramadan ?

7. Eric Zemmour parodiant Cali ?

8. Alain Finkielkraut parodiant Ali Baddou ?

9. SOS-Éducation parodiant Philippe Meirieu ?

10. Thierry Le Luron parodiant Marcela Iacub ?

11. Les Auditeurs Modestes et Géniaux parodiant Daniel Mermet ?

12. Ce n’est pas une parodie ! Mais alors quelle triple-andouille a réussi à pondre cet immense texte en gardant son sérieux ?

Donnez votre réponse dans les commentaires. Le vainqueur du concours se verra offrir une bonne bière en ma compagnie !

Ah, on me dit dans l’oreillette qu’en réalité Schwartzenegger et ses copains ont reçu l’ordre de ne pas bouger. Pas de bavure, surtout, pas de bavure.

- J’ai 9.875 chansons dans mon iPod !
– Oh !
– Ca fait près de mille albums !
– Waouh !
– Regarde, là j’ai accès à FaceBook, j’ai 367 amis !
– Formidable !
– Et puis là, j’ai les statistiques de mon blog : je suis lu par presque 800 personnes chaque jour !
– Incroyable !
– Et ce petit appareil-là a une mémoire incroyable : 16 Go !
– Dingue !
– Pour l’instant je n’ai installé que quelques dizaines d’applications, mais j’en aurai bientôt plus d’une centaine !
– Fabuleux !
– Et avec ça, je reçois 125 chaînes de télévision !
– Hallucinant !
– Il y a même un GPS. J’ai mis en mémoire une douzaine d’itinéraires favoris : maison, amis, bureau, lieux de rendez-vous professionnels,…
– Formidable !
– Et puis tout ça, là autour, c’est mon chez-moi : 220 mètres carrés, 2.300 euros de loyer, 3.60 mètres sous plafond ; j’ai compté qu’il me faut 23 minutes seulement pour rejoindre mon bureau en voiture !
– Magnifique !
– Ce n’est pas un bolide, mais elle consomme moins de 5 litres pour 100 kilomètres. C’est une 5 places, mais on a pris le modèle 3 portes. Avec un coffre de 300 litres, nous avons largement ce qu’il nous faut ! Nous ne sommes que deux.
– Génial !
– Nous sommes particulièrement fiers de nos chaises : à 85 euros l’unité, c’est vraiment donné pour ce que c’est !
– Splendide !
– Mais nous n’en avons pas encore beaucoup profité puisque nous avons fait cinq voyages rien que cette année !
– C’est fou !
– On a fait Jakarta, on a fait le Mexique, on a fait Barcelone, on a fait Amsterdam, et là nous venons de faire Milan pour le week-end. Ca doit bien faire 60.000 kilomètres de trajet parcouru !
– Vertigineux !
– Ca fait des voyages très longs, j’ai eu le temps de regarder 9 films dans l’avion !
– Terrible !
– Après, c’est surtout les heures de décalage horaire avec lesquelles il faut compter. Le premier jour, nous n’avons pas dormi pendant près de 30 heures, puis nous avons dormi 16 heures d’affilée !
– Stupéfiant !
– Et toi, tu en es où ? Tu as été augmenté ?
– Euh… non.
– Bah alors ? Tu fais quoi de ta vie ?
– Eh bien, j’ai fait Baudelaire, j’ai fait les Évangiles, j’ai fait Stefan Zweig, j’ai également fait Emmanuel Carrère. En ce moment je fais surtout Salvador Dali.
– Tiens, d’ailleurs, tu as vu : sur Google Books il ont plus de 10 millions de livres !
– Incroyable !

Thirst

D’habitude, quand on met des curés dans un film, ça donne, dans le "meilleur" des cas, des choses comme Les Anges Gardiens [Christian Clavier], Le Missionnaire [Jean-Marie Bigard], ou Joséphine Ange Gardien [Mimi Mathy]. Message : la religion décrite comme un humanisme tolérant, etc., et qui finit même par désavouer la question de la foi au profit de l’idéologie solidaire-citoyenne.
Et dans le pire des cas vous avez l’interminable clique des Sœur Sourire, Amen, et autres Rose et noir. Message : la religion comme instrument d’obscurantisme et d’oppression, voire de torture sanguinaire. On connaît le refrain.

Fort heureusement, un vent frais souffle en Corée. Récemment, The Chaser [Na Hong-Jin] offrait un point de vue insolite sur l’iconographie chrétienne ; et aujourd’hui Thirst [Park Chan-wook] nous propose une immersion fouillée et créative dans une autre vision du christianisme où l’on vous épargne à la fois le bon sentiment et la manipulation historique. Autant vous dire que ça fait un bien fou. Avec Thirst, on retourne à l’essentiel des grandes questions chrétiennes : le Bien, le Mal, le péché, la tentation, le sens du sang, le démon, la dévotion, le sacrifice, la foi, l’incarnation, la vie, la mort, l’amour, le pardon, le salut, l’éternité, la damnation, l’espérance, l’aliénation, etc. Bref, c’est du costaud, c’est du sérieux.

Thirst est un film de vampires qui réussit un fantastique coup de maître en proposant une vision complètement renouvellée du genre. Oubliez les cimetières brumeux, les inquiétantes rues londoniennes et les vols de chauves-souris par les nuits de pleine lune ; notre héros n’est pas un mystérieux inconnu à l’accent hongrois du nom de Dracula, mais un prêtre catholique aimé et dévoué en proie à d’étranges et passionnants tourments. Ceux qui ont vu Old Boy savent de quoi est capable Park Chan-wook en matière d’inventivité visuelle ou narrative !

Cliquez là pour trouver la séance la plus proche de chez vous >>>

Finkie disait une chose très juste l’autre jour [1]: le moment critique de la démocratie est atteint lorsqu’on ne se bat plus pour davantage de transparence, mais pour moins de transparence, car c’est là que se situe le point de bascule vers le totalitarisme. Son co-conférencier Aleksander Hall en savait quelque chose, puisqu’il avait vécu dans une Pologne communiste.

Chaque semaine, je reçois TV Magazine dans ma boîte aux lettres. Et chaque semaine, je lis la même chose : Les confessions de Gérard ; Tous les secrets de Michel ;  Dans l’intimité de Bernard ; Robert dévoilé ; ou encore Jean-Claude, l’interview vérité. Il est devenu normal de s’exhiber chez toutes les Mireille Dumas du monde, d’y faire son petit tour à poil pour feindre le rôle convenu du cœur blessé par la vie, afin d’emporter l’adhésion du public, ce souverain poisseux. Michel a eu un cancer, Bernard a été victime d’une campagne de calomnie, Robert a été brisé par son divorce, et Jean-Claude a sombré dans l’alcool avant de réussir son improbable come-back. Pauvres choux. Tous font la promotion de leurs petits Ma-vie-mon-œuvre pour quémander auprès des ménagères de moins de cinquante ans le titre honorifique de personnalité sympâ. Gloire ! Et c’est parti pour une litanie de photos dans des jardinets fleuris et des villas normandes top secrètes où la star aime se ressourcer, loin de la fièvre de la capitale. En arrière-plan, on voit des portails Castorama et des cockers affectueux.

Frédéric Mitterrand en fait les frais. Il a joué la carte de toute la vérité sur les secrets intimes des confidences de sa confession enfin révélée, il se prend le retour de sa propre manivelle. Les hérauts de la démocratie sentimentaliste – je crois que Muray disait cordicole – se trouvent une fois de plus pris au piège de leur obsession de la transparence sympâ. Bien fait. Et Finkie a encore raison sur les limites morales de la démocratie. Sauf que Finkie, dans la trop grande espérance qu’il place en l’homme moderne, ne met jamais en cause l’essence de la démocratie dans ces maux modernes ; et que moi, si.

À votre avis, pourquoi croyez-vous que je ne raconte jamais ma vie privée sur ce blog ? C’est tout simplement pour ne pas offrir de preuve accablante contre moi le jour où je serai dictateur et que retentiront mes impitoyables condamnations contre les chaussettes Garfield, les pare-soleil Marsupilami, les touristes des Châteaux de la Loire – il faudra bien loger ma cour dans des endroits décents –, et les survêtements portés hors du cadre sportif.

[1] "Les droits de l’homme ont-ils un avenir ?", dans le cadre du Forum Libé qui s’est tenu à Lyon le mois dernier.

DISCOURS : Les stéréotypes sexistes ont la vie dure. Il faut en finir avec les archaïsmes. La différenciation sexuelle doit disparaître au profit du genre. Il faut cesser d’attribuer aux femmes et aux hommes des traits psychologiques qui leurs seraient propre. Etc.
PAGE DE PUBLICITÉ : La nouvelle version des Sim’s vient de sortir, tout spécialement adaptée à la clientèle féminine. Encore plus de fonctionnalités sociales. Davantage de choix pour personnaliser votre avatar et votre intérieur. Une meilleure gestion de votre cercle de relations. Draguez. Chattez. Grand choix de vêtements et de maquillages. Etc.

DISCOURS : Libre circulation des personnes. Toutes les cultures se valent. Le dialogue des différences est essentiel. L’immigration est une chance pour notre société. Vivre-ensemble. Coexistence de la Diversité. Une civilisation se bâtit sur l’échange. Etc
PAGE DE PUBLICITÉ : Civilization : partez à la conquête du continent et exploitez ses richesses. Rise of Nations : développez votre propre nation et dédendez-vous contre des peuples hostiles. Dawn of War : prenez possession de la carte et affrontez d’autres races pour votre survie. Cæsar IV : étendez l’Empire et romanisez de force les barbares que vous ne pourrez vaincre. Etc.

DISCOURS : Écologie. Développement durable. Ressources limitées. Économies d’énergie. Nicolas Hulot. Préservons la nature. Réchauffement climatique. Etc.
PAGE DE PUBLICITÉ : Cities XL : bétonnez votre territoire. Étendez votre votre ville au maximum. Industrialisez le plus possible votre champ libre. Construisez un réseau routier dense et efficace. Etc.
[Voir journal 20 Minutes du 7 octobre 2009, respectivement page 9 et page 20]

[Nota : Les jeux vidéo sont-ils cryptofascistes ?]

DISCOURS : Les races n’existent pas. Ou alors sous le nom d’ethnies ou de peuples, mais ça dépend du contexte. Ainsi, chez les Quechuas, il y a des ethnies ; mais chez les Français  il y a de la diversité sociale.
PAGE DE PUBLICITÉ : Pour 200 euros, vous avez un test ADN complet, vous permettant de retrouver la trace de vos ancêtres, avec localisation exacte de vos ethnies d’origine et pourcentage précis du degré de pureté de votre lignée. Par exemple ici >>> ou là >>>.

"Je ne dirais pas que j’écris de façon de façon littéraire. C’est rigolo, baroque, mais c’est avant tout, à mon sens, classique. Bien sûr, je mélange ça à des choses crues, à du trash comme dans mon nouvel album, mais la forme classique est là pour tenir la baraque."
[Brigitte Fontaine – in Les Inrocks – 22-28 septembre 2009 ]

+++

"Les malades sont prohibés
On les jette dans les fossés
À moins qu’ils n’apportent du blé
De la tune aux plus fortunés

Les vieux sont jetés aux orties
À l’asile, aux châteaux d’oublis
Voici ce qui m’attend demain
Si jamais je perds mon chemin

J’ai d’autres projets vous voyez
Je vais baiser boire et fumer
Je vais m’inventer d’autres cieux
Toujours plus vastes et précieux

REFRAIN
Je suis vieille et je vous encule
Avec mon look de libellule
Je suis vieille sans foi ni loi
Si je meurs ce sera de joie"

[Brigitte Fontaine – Prohibition – 2009]

+++

"L’enfer c’est l’État
Le tyran public
Et toutes les soi-
-Disant républiques"

 [Brigitte Fontaine – Dura lex – 2009]

BrigitteFontaineDuchesse

Jean-Luc Romero dans Le Progrès :

- Au nom de quoi souhaitez-vous légaliser l’euthanasie ?
- Au nom de la liberté, de l’égalité et de la fraternité, qui est notre devise républicaine. La liberté de celui qui VEUT être aidé. L’égalité entre tous, pour que l’euthanasie ne soit pas réservée à ceux qui ont les moyens de se la payer en allant en Suisse. La fraternité, car nous souhaitons soulager les douleurs de tous. Nous ne sommes pas des passionnés de la mort. Une loi serait un hymne à la vie !"

Source >>>

Jean-Luc Romero n’est pas un conducteur fou. Il n’est que le mécano de la locomotive ; il ne fait que pousser la machine plus loin sur des rails déjà posés, il ne fait qu’alimenter la gigantesque chaudière du Progrès lancée à pleine vitesse dans le vide moderne. Rien n’est déviant, rien n’est anormal dans ses propos, rien n’est scandaleux, rien n’est particulièrement avant-gardiste ou audacieux ; au contraire tout est logique, évident, limpide, efficace, implacable, planifié, désiré depuis très longtemps. Quand l’Humain est un problème, le Système est la solution. Envoyez le charbon, et chauffe Marcel ! C’est le Système qu’il faut sauver. L’Humain on s’en fout.

Voir également ceci >>>

Immense :

"C’est l’indignation dans l’équipe du Paris Foot Gay depuis qu’un club musulman, le Créteil Bébel, a refusé de jouer contre elle, dimanche 4 octobre, en raison de son homosexualité revendiquée. [...] Samedi 3 octobre, le Paris Foot Gay recevait un mail signé du Créteil Bébel annulant le match entre les deux équipes prévu le lendemain : "Désolé mais par rapport au nom de votre équipe et conformément aux principes de notre équipe, qui est une équipe de musulmans pratiquants, nous ne pouvons jouer contre vous, nos convictions sont de loin plus importantes qu’un simple match de foot, encore une fois excusez-nous de vous avoir prévenu si tard", écrivait le Créteil Bébel."

C’est vraiment très très grand, les amis ; je bois du petit lait.

Premièrement parce qu’on se demande comment la Halde et SOS-Homophobie vont réussir à défendre leur position face au MRAP et au CFCM. C’est le cas typique du Moderne-contre-Moderne. Le progressiste se cassant les dents sur les fruits du Progrès. Le Tolérant se prenant une claque par un plus Tolérant que lui. L’homophobie est-elle plus grave que l’islamophobie ? Le vivre-ensemble doit-il primer sur la liberté de conscience ? Le citoyennisme est-il compatible avec la laicité ? Les minorités qui ont raison de penser ce qu’elles pensent sont-elles compatibles avec d’autres minorités qui ont raison de penser ce qu’elles pensent ? L’Ouverture à l’Autre est-elle forcément bilatérale ? Je vous le dis tout net, chers lecteurs : je kiffe grave. Les débiles tapent sur les débiles dans le gigantesque DébileLand qu’est devenue la France, et c’est vraiment jouissif.

Deuxièmement, parce que je vois de jour en jour le Progrès opérer son inexorable division, et c’est la panique totale à bord. Daniel Mermet défend la burqa au nom de la Diversité et se prend une volée de bois vert de la part de ses ouailles athées ; on voit d’autres gens défendre la burqa au nom du féminisme et du libre choix de sa vie ; on voit d’autres féministes interdire la burqa au nom du Progrès ; on voit des laicards-anticléricaux-républicains-tolérants se faire traiter de racistes par d’autres laicards ravis de financer des mosquées et de manger halal ; on voit meme des conservateurs prendre parti pour le string ou le divorce rien que pour faire la nique aux barbus ; on voit des Malika, des Finkielmour et des Zemmraut faire des déclarations d’amour enflammées à la France Éternelle qu’ils habitent depuis peu, tandis que les Dupont et autres Durand sont priés de fermer leurs sales gueules de souchiens xénophobes ; c’est un bordel monstre et c’est magnifique. Les passagers du Progrès se livrent à une mutinerie sauvage : la burqa et la gay pride désavouent conjointement l’idéologie du vivre-ensemble en s’excluant mutuellement, puisque c’est leur nature. Ne doutez pas que pendant tout ce temps, on sera ravi de désigner la source de tous ces maux : le Pape, et – grand classique – le nazisme.

Source >>>
[Merci au Salon Beige]

"La compétition internationale et la mondialisation ont contribué à l’intensification de la diversité au sein des entreprises. C’est une force pour une entreprise mais aussi à l’échelle d’un pays. Regardez le Brésil. Le fait d’être une société totalement métissée lui donne une force inouïe. Pour moi, c’est un des principaux facteurs de son émergence parmi les grandes puissances. De ce point de vue, la composition sociologique de la France devrait être un avantage, nous permettant d’être moteur en Europe. On se focalise souvent sur les signaux sombres, mais voilà un indice de confiance très fort."
Gérard Mestrallet, PDG de GDF-Suez

Quel charabia ! Pour bien comprendre le sens de cette citation, il faut acquérir quelques notions essentielles de vocabulaire :

Mondialisation = Flux migratoires énormes, encouragés à la fois par le patronat capitaliste [main d'œuvre pas chère] et la Nomenklatura totalitaire-progressiste [en finir l'Occident].

Entreprise = le Pole Emploi, les Assedic, etc. Éventuellement une ou deux places à Science-Po grace au programme de discrimination positive.

Brésil = Objectif à atteindre, pays modèle à tous points de vue, réussite exemplaire de société juste et prospère selon les critères français.

Société forte parce que métissée = Une réussite raciale garantit une réussite sociale. [Nota : les races n'existent pas.]

Composition sociologique de la France = Composition raciale de la France.

Un signal sombre = Une émeute, une jeune fille défigurée à l’acide, un professeur agressé, un chirurgien molesté, une restriction alimentaire par-ci par là, une burqa, un horaire aménagé, une entorse à la laicité dans l’attribution des subventions ou des permis de construire, etc. Une broutille, un malentendu, voire un compromis temporaire.

Indice de confiance = Instauration d’un régime totalitaire, doté d’une Inquisition antiraciste lourdement armée.

Maintenant, relisez la citation. Le message est tout de suite beaucoup plus clair.

Source : le Monde >>>

Favela

Encore un peu de patience ; grace à la promotion du Métissage, la France atteindra très bientot le stade de développement et de dynamisme du Brésil !

Mike Muir nous chante l’hymne de la vraie Diversité. Écoutez la bonne parole.[1]

"I’d hate myself if I thought like you
I’d have to hate myself to do the things you do
Cause I ain’t like you
I ain’t like you"

"I hate myself sometimes that’s true
But I can’t hate myself enough to be like you
I ain’t like you
I ain’t like you
I ain’t like you
I ain’t like you
"

[1] Écoutez surtout cette basse de ouf.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 353 autres abonnés